Les dernières actualités logistique au Maroc - Actu logistique

actualits logistique maroc Transport & Logistique : Les 5 Tendances pour 2022
15 Avril 2022

Transport & Logistique : Les 5 Tendances pour 2022

Après la pandémie en 2020, le manque de centenaires et le prix du transport qui auront marqué l’actualité de 2021. La logistique, longtemps dévalorisée par rapport à d’autres disciplines comme la finance ou le marketing, a définitivement démontré son importance stratégique.
Nous vous proposons ces 8 orientations majeures du transport et de la logistique pour l’année 2022 qui vous guideront dans vos décisions.

Faciliter la tournée des chauffeurs 
Coincés entre le marteau et l’enclume, les responsables logistiques multiplieront encore en 2022 les initiatives pour faciliter le travail des chauffeurs et les fidéliser les chauffeurs en poste :

  • Amélioration des conditions de rémunération.
  • Utilisation d’application de gestion de tournées pour faciliter le travail des conducteurs et réduire leur niveau de stress, etc.

Des délais de livraison toujours plus courts

Qu’on s’en réjouisse ou qu’on s’en désole, la livraison en 24 h a modifié en profondeur les attentes des clients.
Selon une étude réalisée en France, près de 9 consommateurs sur 10 souhaitent une plus grande rapidité de livraison de la part des e-commerçants. La vitesse d’acheminement, qui est devenue un critère de choix aussi important que les promotions et les prix bas, va même selon cette étude « structurer le commerce de demain ».

Les professionnels du transport sont tenus de répondre à ces nouvelles exigences, sans pouvoir cependant répercuter toutes les charges supplémentaires liées à cette ultra-rapidité. Pour réussir à tenir ces délais de plus en plus serrés, la tendance est donc plus que jamais à l’optimisation de chaque maillon de la chaîne logistique :

  • Gestion élastique des surfaces d’entreposage et de stockage.
  • Emballages sur mesure pour améliorer le remplissage des camions.
  • Sous-traitance et externalisation partielle, etc.

Le recours accru à des logiciels d’optimisation de la supply chain

Pour parvenir à des résultats tangibles en matière d’optimisation des transports, les solutions logicielles sont devenues incontournables. Impossible désormais de faire sans !
Dans une étude très récente, la banque d’affaires GP Bullhound annonce que le marché des logiciels de management de la supply chain atteindra plus de 20 milliards de dollars à l’échelle mondiale en 2022. Parmi ces logiciels d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement, on retrouve par exemple :

  • Les logiciels de gestion et de contrôle des stocks dans les entrepôts (WMS ou Warehouse Management Systems).
  • Les outils de pilotage d’équipements logistiques mécanisés comme des automates ou des convoyeurs (WCS ou Warehouse Control Systems).
  • Les TMS ou Transport Management Systems, etc.

L’essor de la logistique urbaine et des points de livraison alternatifs

Pour parcourir rapidement ce fameux dernier kilomètre sans plomber les coûts, la logistique urbaine est une autre solution. Ce maillon logistique, indispensable pour répondre à l’explosion de la demande des consommateurs et des e-commerçants, peut prendre différentes formes :

  • Implantation de centres de stockage ou self stockage ou de distribution, en périphérie voire au sein des grandes agglomérations.
  • Reconversion de lieux désaffectés en espaces logistiques : parkings sous-exploités, friches industrielles, anciennes stations-services, etc.
  • Points de concentration des livraisons dans les villes : colis relais, consignes automatisées, commerçants partenaires, etc.
  • Sous-traitance à de nouveaux acteurs spécialisés dans la logistique urbaine multimodale, Service Coursier etc.

Le développement de solutions automatisées

Au-delà des solutions logicielles proprement dites, l’automatisation, la robotisation et l’intelligence artificielle gagnent du terrain à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement :

  • Transstockeurs pour palettes, capables de déplacer des marchandises sur 3 dimensions sans intervention humaine.
  • Stations de picking pour apporter les produits à l’opérateur, voire entrepôts entièrement automatisés.
  • Lunettes de réalité augmentée pour guider les préparateurs de commande.
  • Dispositifs de reconnaissance optique pour trier des flux de colis.
  • Expérimentation de dispositifs alternatifs destinés à remplacer les systèmes de livraison traditionnels : drones, véhicules autonomes et même… largages en parachute ! …

Dans le même temps, les entreprises s’organisent pour recruter les rares profils capables de gérer efficacement ces nouveaux outils logistiques –des postes comme analyste de données logistiques (dataminer) ou responsable de la prévision des ventes (sales & operation planner).